Le vaudou et héros Haïtiens
4.10
Article Numéro 4.10 Adultes et universitaires
Soumis par: MOF
Date: 17/06/2013
Nombres de Visiteurs: 471
Commentaires: 0
Source: Milo Rigaud, La Tradition Voudoo et le Vaudoo Haïtien, Editions Niclaus, Paris Ve, 1953

Selon Lorimer Denis, d’après les renseignements fournis par un houngan, certains loas participèrent et jouèrent un rôle lors de leur participation aux réunions du Bois et du Trou Caïman.

Loko Dé. C’est lui qui a procuré qui a procuré la figue sacrée qui est entrée dans la composition du migan magique qui conféra ses pouvoirs à Dessalines au point qu’une chanson confond ce loa avec le héros de l’Indépendance.

Sogbo Kersou. Eut égard à sa connaissance profonde des feuilles, il remplissait dans l’armée indigène le rôle de médecin-savane et inspirait Toussaint Louverture quand, parmi les siens, ce dernier remplissait la fonction de docteur-feuilles.

Les foulards rouges que portaient Toussaint et Dessalines leur venaient d’Hogoun Ferraille dont ils étaient les fidèles serviteurs.

Hogoun Chango, le plus puissant des Nagos, communiquait l’ardeur guerrière à Dessalines. Ce « nèg-laguè » remplissait aussi la fonction de gardien des forteresses.

Azaca, dieu paysan, pour mener les travailleurs à la victoire, s’était mué en général d’armée nommé Azaca Clide ou Azaca Tonnerre. Leur frère, Azaca Médé, remplissait le rôle de cuisinier et de fourrier.

Parmi les loas rada, les Reines Tine, Zine et La Sirène portèrent la condescendance jusqu’à se constituer Vénus faciles pour inspirer les prostituées qui se faufilaient dans les camps français aux fins de renseigner les noirs sur le mouvement de l’ennemi.

Les mystères vaudou Rada combinaient des plans de guerre que les Zandor allaient exécuter sur les champs de bataille. Quel fut le rôle joué par chacun des Zandor?

Marinette préparait la poudre à tirer ou « zinzin » qui entrait dans la composition du « migan« : elle composait les bains magiques; elle commandait à l’armée des Haoussas appelés à voler les armes et munitions dans les camps français; elle remplissait le rôle de mambo et canonnière dans les camps.

La Reine Boucan rendit le général Capois, surnommé :La Mort, fou d’héroïsme à Vertières.

Zaou Penba et sa femme Manman Penba inspiraient les canonniers pour faire pleuvoir sur l’ennemi une grêle de mitraille.

La Vierge Marie-Louise, elle, « monta » Marie-Jeanne, cette amazone nègre qui, tout en se battant, enflammait le courage des soldats. (Tiré de Milo Rigaud, 1953)

Comment appelle-t-on les divinités dans la religion vaudou ? Notez ici des mots de divinités qui sont peut-être d’origine africaine. Notez aussi le nom de certaines tribus ou peuples africains dans ce texte.

*Thumbnail source: Wikipedia

Laisser un commentaire