Mission et vision

MISSION:

LA CONTRIBUTION DE HAÏTI AU MONDE.  Le Musée Ogier-Fombrun documente l’histoire d’Haïti depuis la période précolombienne Taïno, suivie de la période coloniale, jusqu’à la création de la nation Haïtienne en 1804.  Il cherche à montrer à travers une optique historique les qualités de stoïcisme et de courage du caractère haïtien qui ont contribué à forger l’histoire du monde. Les gens amenés de l’Afrique furent capturés pour servir de main d’œuvre au travail forcé, cependant leur esprit et leur âme ne furent point soumis à l’esclavage. Leur esprit indomptable les propulsa à rompre les chaines de l’esclavage pour se révolter sur les plantations contre les colons français et vaincre les troupes de Napoléon. Ils avaient conservé leurs croyances spirituelles, et les avaient développées afin de se fortifier, et ceci a été en fin de compte le facteur crucial qui mena au succès de la Révolution Haïtienne. L’esprit haïtien de libération inspira plusieurs nations, et par conséquent devint une menace pour l’ordre établi dans le monde de l’époque. L’histoire d’Haïti est un témoin tangible des horreurs de l’esclavage, et ne devra jamais être oubliée. Il est cependant important surtout de commémorer l’esprit et le courage de ceux qui, après plus de trois siècles d’enchainement, ont vaincu, et ont inspiré la marche vers la liberté pour toute l’humanité.

La période coloniale fut certes un moment sombre de l’histoire d’Haïti. Il nous en reste néanmoins un pays culturellement riche de par son héritage multi-continentale, que manifestent ses deux belles langues, sa musique et son art, et qui sont un reflet de ses influences africaines, indiennes et européennes, et de la dignité de son peuple. Ces trois cultures sont enracinées dans la vie de chaque Haïtien et Haïtienne, qu’ils en soient  conscients ou non. Le MOF présente ces cultures comme étant des parcelles indéniables de l’histoire d’Haïti. Il correspond à chaque Haïtien et à chaque Haïtienne d’embrasser et de s’emparer des qualités de son héritage patrimoniale, et d’en tirer les leçons dérivées des erreurs et des succès de ce passé.

HISTORIQUE :

L’architecte Gérard Fombrun fait l’acquisition des ruines de L’Habitation Ogier, également connue comme Habitation Cadenette, au mois de mars 1977 et commence immédiatement les travaux de rénovation dans un esprit de participation à la sauvegarde du patrimoine national. Il ne s’agit pas de reconstituer la sucrerie dans son état initial, mais plutôt d’en faire un lieu pour la conservation de la mémoire. Il y installa donc un ensemble muséographique qui consiste en une vaste collection d’objets de l’époque, témoignage éloquent de l’architecture et du fonctionnement d’une habitation sucrière coloniale.

En 1804, lors de l’Indépendance, il y avait 204 (deux cent quatre) habitations dans la région. L’Habitation Ogier, la seule à avoir survécu aux outrages du temps, dispose d’éléments patrimoniaux uniques, d’une valeur inestimable tant sur le plan matériel qu’immatérielle : Un aqueduc de 150 m de long, avec sa roue à aubes qui alimentait le moulin à cannes et a été remise en fonctionnement; Un moulin à traction animale, surnommé le moulin Calemanan ; L’étuve
, pour la cuisson des pains de sucre ;  et les fondations en ruines de l’ancienne habitation qui ont servi de structure aux locaux du musée. Une grande maquette à échelle, bâtie à partir d’études des archives d’époque, représente l’Habitation Ogier, telle qu’elle a dû exister alors.

DESCRIPTION :

À partir de la collection privée de monsieur Fombrun, le Musée fait l’exposé de trois sujets :

  • L’Architecture et le fonctionnement d’une habitation sucrière du XVIII siècle
  • La Genèse de la nation haïtienne
  • L’abolition de l’esclavage et la lutte pour l’indépendance

 VISION :

Le Musée Ogier-Fombrun se veut un lieu de reconnaissance de notre histoire particulière, l’histoire de la Première République Noire du Nouveau Monde, et met en exergue le rôle fondamental d’Haïti pour l’abolition de l’esclavage et pour la Liberté.

OBJECTIFS:

  • Contribuer à la préservation de l’héritage culturel haïtien, matériel et immatériel, à travers la mise en valeur de l’histoire d’Haïti et de sa culture par l’exposition permanente au Musée.
  • Contribuer au renforcement de l’éducation à travers une meilleure connaissance de l’histoire de notre pays, prêtant une attention particulière aux plus jeunes, afin de promouvoir chez eux un sentiment d’appartenance et de fierté patriotique, dans un esprit d’acquisition de valeurs humaines et universelles.
  • Contribuer au développement du tourisme culturel en Haïti à travers la promotion locale et internationale d’un produit de qualité sur la Côte des Arcadins faisant partie d’un réseau de lieux de mémoire historiques en Haïti et dans les Caraïbes.