Un Chateau En Haiti : Sans-Souci
Article Numéro 4.65 Adultes et universitaires
Soumis par: FFCA-PHCS
Date: 04/07/2014
Nombres de Visiteurs: 666
Commentaires: 0
Source: p 340- Vergniaud Leconte

En plus d’avoir construit des forts, un seul des dirigeants après l’indépendance construisit des Palais.  Il s’agit de Christophe.  En voici une description de ce qu’il fut assez tôt après sa construction.

Sans-souci (devenue Milot) fut une création de Christophe; cette petite ville intérieure n’existait pas du temps de la colonie.  … Sa fondation s’imposait à Christophe pour les besoins de la Citadelle’ et les deux constructions ont été conduites concurremment.  Le plan de Sans-souci fut dressé un écrivain Gauban du département de la Gironde dit qu’il le détenait).  Un vaste terrain a main droite, quand on y entre, était affecte aux dignitaires qui devaient y résider; ce terrain porte la dénomination de Dignitaires.  La ville se développa lentement’ vers la fin de Christophe, on pouvait y compter environ deux cents maisons; celles des dignitaires étaient en maçonnerie et le reste en bois.  Elle fut le deuxième capital du royaume.  Christophe y séjournait plus qu’au Cap.  (Nous verrons plus loin l’étude du palais de Sans-souci et toutes les merveilles que son fondateur y concentra.

Le nom de Sans-souci fut effacé en celui de Milot qui appartient a une ancienne sucrerie située à une lieue du terrain ou se dressa la ville enchanteresse du Monarque.  Milot fut toutefois la première dénomination donnée à cette région alors qu’elle était le quartier général de Christophe…

Le palais est construit  en amphithéâtre; il occupe une superficie de six carreaux de terre, ou près de 8 hectares.  Il est placé… à l’entrée de la vallée.  Son corps central, très élevé, ajoute a la hauteur du terrain sur la plain ce qui permet, des salles principales, d’avoir une riante perspectives sur les campagnes de Limonade, la pointe de Caracol et la mer, vers Monte Christi.  Avant de pénétrer dans ce palais, parcourons les constructions antérieures.  Après avoir franchi l’entrée de la ville et traverse la rue on trouve, a gauche, sur la lisière de la montagne, une première construction élevée par Christophe, et qui est la prison.  Il n’y a rien de remarquable dans cette prison.  Elle était solidement faite, ayant trois grandes pièces prises sur un plan rectangulaire la porte d’entrée faisait face à la montagne dite Dubreuil.  On n’y voit aucun cachot: c’était une maison de détention préventive; on va de la prison à une vigie du Roi, située sur un plateau de ce même morne, rendu propre à cet usage. De là, … la vue est directement porte sur la baie du Cap et sa baie; donc le service de la vigie devait signaler à Christophe, à des moments détermines, l’aspect que pouvaient présenter la capital et sa rade.  Lorsqu’on quitte la prison, on traverse la Ravine-Sable, pour entrer dans la partie de la ville qui conduit au palais; on laisse à main droite, le vaste terrain désigne sous le nom de Dignitaires affecté à la construction des maisons des nobles.  Le passage sur la Ravine-Sable ne fut pas pourvu d’un pont sous Christophe.  C’est au Dr Déjoie Laroche, député de Milot qu’on doit le pont qui y fut jeté.

Apres avoir traverse la ravine, on pénètre dans la grande rue, on tourne à l’Ouest et on trouve sur une distance d’une pate, la Guildive fu Roi.  Elle est vaste et profonde; elle est construire en deux corps de bâtiments parallèles, séparés par une cour, et servant à l’installation des pièces à grappe, de dépôt d’alcool ou de matériel.  Au fond, étaient bâtis les journaux, le réfrigérant et le basin à vidanges.  Au fond étaient bâtie une grande pièce perpendiculaire aux deux premières. L’eau nécessaire à la guildive était renvoyée d’une écluse pace à la canalisation de la Ravine Sisement.  A peu de distance de cette guildive, et au sud d’elle, se trouvaient les magasins, vers l’Est, s’élevait le palais archiépiscopal, bel édifice très spacieux qu’occupait Corneille Brelle quand il était à Sans-souci.

Certaines ruines derrière l’Eglise du Palais sont celles de la sacristie; par ces salles intérieures, continues à l’Archevêché le prélat pouvait venir à l’église, sans passer par le portail extérieur, deux escaliers parallèles facilitaient l’accès du temple, de cette cote. Christophe fit mettre beaucoup de soins à la construction à la décoration architecturale de l’église du palais qu’il ne faut pas confondre avec l’église actuelle.  La première est une rotonde, ayant un diamètre intérieur, de bing mètres environ.  Elle est située à l’est du palais, contre le mur de clôture de ce dernier et sans communication intérieur avec lui.  Le Roi et sa Cour, pour se rendre a l’office divin, n’avaient qu’a franchir.

Connaissez-vous un autre Palais construit par Christophe ?  Où se trouve-t-il ?

Est-il, selon vous, aussi grand que le Palais de Sans-Souci ?  Où se trouve le Palais de Sans-souci ?

Si vous avez vu leurs photographies, ces deux palais ont-ils la même allure ?  Décrivez le Palais de Sans-souci et le second palais évoqué si vous les avez vus en photographies, en mettant en évidence les différences.

*Thumbnail source:

Laisser un commentaire