La strategie militaire de Leclerc
Article Numéro 4.42 Adultes et universitaires
Soumis par: MOF
Date: 27/01/2014
Nombres de Visiteurs: 477
Commentaires: 0
Source: Madiou, Tome II, pp 350-355

Voyant que les indigènes prenaient, sous le commandement de Toussaint Louverture,  le leadership et que le contrôle de la colonie échappait aux colons européens, la France décida d’envoyer une armée pour reprendre les rennes.  Le gouverneur-général fut délégué par Bonaparte et fut excessivement dur tant économiquement que militairement quand il essaya de mâter la révolte des affranchis et des esclaves.  Il usa aussi de ruse.  Voici certaines des stratégies qu’il utilisa.

…Leclerc multiplia considérablement les impositions.   Le droit de tournage fut porté à 80 centimes par tonneau; les villes du Cap, Port-Républicain, Fort-Liberté, Jacmel,  Jérémie,  Cayes et l’Ile de la Tortue payèrent une contribution de guerre de 1.495.000 francs.

Leclerc ordonna que le mouillage des bâtiments français fut séparé de celui des navires étrangers dans les ports du Cap, du Port Républicain, des Cayes, de Jacmel.  Toutes communications, en radio, entre les Français et les étrangers, furent sévèrement défendues.  Comme les navires de guerre de la République étaient déjà chargés d’infortunés indigènes qui étaient condamnés à y périr dans toutes sortes de tortures, le gouvernement craignait que les étrangers, témoins de telles atrocités n’allassent les publier en Europe et sur le continent américain.  …Ils arrêtaient les indigènes, surtout ceux de… lumières  et les plongeaient dans les cales des bâtiments de guerre.  Des tribunaux avaient été établis … mais la justice n’était presque jamais rendue aux noirs et aux gens de couleur.  Des plaintes se faisaient entendre, surtout dans les campagnes.  Leclerc effrayé mit en route les moyens de la faiblesse: il commença à noyer, et à fusiller sans jugement.  …

Leclerc ordonna aux commandants militaires de couvrir de nouveau tous les quartiers pour achever totalement le désarmement des gardes nationales des campagnes.  Dans les trois départements du Nord, de l’Ouest ou Artibonite et du Sud, le désarmement fut exécuté sans obstacle.  Les Français avaient trompé les indigènes. Ils leur avaient promis de nouvelles armes de fabrique française afin qu’une parfaite uniformité soit établie dans l’armement des gardes nationaux.  Voyant les troupes coloniales soldées, les noirs et hommes de couleur se mirent à exécuter les ordres du gouverneur général avec zèle, crurent encore à la bonne foi du capitaine général, et livrèrent leurs armes.  Dessalines…. Clervaux… Pétion démontrèrent dans les plaines et les mornes, le plus grand dévouement et transportèrent dans les arsenaux 30.000 fusils dont 20.000 que Toussaint avait achetés des Anglais, des Danois et des Américains. .. Toute la population des plaines et des mornes se trouvait désarmée.  On la crut dans l’impuissance de s’insurger.  Elle n’avait, en effet, en sa possession aucun moyen de soulèvement, excepté la sublime résolution de vaincre ou mourir.

Pourquoi Leclerc pensa-t-il important de désarmer les libres à Saint-Domingue ? Quelle en serait la conséquence ? Pourquoi Toussaint, encore présent à Saint-Domingue, s’allia alors aux Anglais ?  En quoi fit-il appel à eux ?  Qu’est-ce qui explique un peu,  d’après vous, la présence de temps de canons de nations différentes et de forts dans les montagnes d’Haïti ? 

*Thumbnail source:

Laisser un commentaire