Les maisons des esclaves
Article Numéro 3.11 Adultes, jeunes et lycéens
Soumis par: MOF
Date: 24/06/2013
Nombres de Visiteurs: 582
Commentaires: 0
Source: De Vaissière, Pierre. Saint Domingue : 1629-1789 - La société et la vie créoles sous l’ancien régime. Perrin et Co, 2e édition, octobre 1908

A Saint-Domingue, les cases des nègres sont situées à une certaine distance du logis des maîtres, autant que possible au-dessous du vent, pour éviter la mauvaise odeur qu’ils exhalent en général, ceux d’Angola, en particulier nous dit le P. du Tertre, “qui sentent si fort le bouquin que l’air des lieux où ils ont marché en est infecté plus d’un quart d’heure après”.  Ces cases, placées sur des rangs réguliers autour d’un espace carré planté en provisions et fruits, sont tout ce qu’il y a de plus primitif, en bois, couvertes sur le toit de têtes de canne, et palissadées sur les côtés avec des roseaux ou des claies faites de petites gaulettes qui soutiennent un torchis de terre grasse et de boue de vache, sur lequel on passe un lait de chaux.  Ces cases sont sans fenêtres d’habitude, et le jour n’y entre que par la porte.  Elles ont d’ordinaire 20 à 23 pieds de long sur 12 de large et 15 de  haut.  Chacune d’elles est généralement divisée par des cloisons en deux ou trois pièces”.

 

QUESTIONS

 

Où étaient situées les cases ou maisons des esclaves ?

Quelle était la dimension des maisons des esclaves ? A partir de ce texte, dessinez leurs maisons.  Dessinez aussi la zone qu’occupaient ces maisons.

*Thumbnail source:

Laisser un commentaire